Le Brexit: les avantages et les inconvénients pour les Pays-Bas ?

 

Affiché le 11 décembre, 2018

A plusieurs reprises, le Brexit a été un sujet d’actualité ces dernières semaines.  Les négociations sur un Brexit « doux » ou « dur » soulèvent énormément de questions, aussi, en ce qui nous concerne,  par rapport aux affaires ici aux Pays-Bas.

L’influence du Brexit sur la Bourse

Pour la bourse des valeurs néerlandaise, le Brexit pourrait bien s’avérer bénéfique.  En effet, une étude récente réalisée par l’Autorité des Marchés Financiers (AFM) montre une forte augmentation du nombre de sociétés boursières londoniennes qui demandent, et obtiennent, l’autorisation d’exercer des activités dans ce pays.  Selon les estimations, à peu près 30-40% du marché des capitaux européen se déplacera aux Pays-Bas.  Par conséquent, les Pays-Bas, et la Randstad  en particulier, sont sur la bonne voie pour devenir le pôle du secteur des services financiers de l’Europe réformée.

L’influence du Brexit sur l’Economie

Selon le Financial Times, sa position centrale et son environnement favorable aux entreprises représentent les plus grands facteurs d’attractivité des Pays-Bas.  Ainsi, en même temps que des sociétés boursières de pointe, telles que London Stock Exchange et Chicago Board, Options, certains agents boursiers à hautes fréquences et banques visent déjà la Randstad.  En outre, des sociétés américaines, japonaises et britanniques, actives dans les secteurs de la franchise ou des déductibles, viennent chez nous.  L’économie néerlandaise en général peut profiter de cette ambiance propice, parce que la demande pour des entreprises à forte densité de connaissance et pour celles qui fournissent un service est, du coup, aussi à la hausse.  En particulier, plus d’entreprises internationales cherchent plus de capacité, d’expertise et de systèmes informatiques.

Est-ce que les avantages l’emportent sur les inconvénients ?

Pourtant, certains détracteurs mettent en garde contre des risques possibles, tels qu’une grosse augmentation du prix de l’immobilier à Amsterdam, par exemple.  Surtout, la possibilité d’une nouvelle crise économique rend ces détracteurs nerveux.  Ainsi, il faut se demander si les avantages qui reviennent au secteur des services financiers pèseront plus forts que les coûts.

 

N’hésitez pas de nous contacter pour plus d’informations.